//La réalité des produits imprimés

La réalité des produits imprimés

Nous souhaitons tous avoir des produits physiques et les vendre. Pourquoi un ebook quand ça peut être un livre? Pourquoi pas vendre des produits comme des cartes, des cahiers, des posters (alouette!)? Il y a quelque chose de très séduisant dans le fait d’avoir un produit à l’image de notre entreprise. Toutefois, il y a quelques éléments importants à considérer avant de se lancer dans cette belle aventure.

 

Faire l’essai pour comprendre l’erreur

En toute honnêteté, j’ai moi-même fais des erreurs. Parfois c’était pour mon entreprise et parfois pour le projet de mes clientes. Car je suis probablement aussi emballée que mes clientes de partir à la quête du produit. La bonne nouvelle, c’est que j’ai appris de ces erreurs. C’est à partir de celles-ci que je vous partage ma réflexion sur l’impression de tout produit, partant du livre à la tasse.

 

Investissement d’argent

Prenons un exemple. Vous désirez créer des cahiers d’écriture. Donc, il s’agit de cahiers avec 200 pages lignées (sur du beau papier), votre branding et une pensée inspirante sur la couverture. Le tout avec une reliure en spirale.

Très jolie, inspirant et pratique. Nous sommes super emballés du produit et comme nous consommons ce genre de produits, il est clair qu’il va se vendre comme des petits pains chauds! Toutefois, la réalité peut être toute autre si on fait mal nos évaluations.

La première étape est d’estimer le coût de graphisme, d’impression, de livraison, de poste et de se laisser une marge d’erreur (nous sommes humaines après tout).

La deuxième étape, estimer la marge de profit que vous désirez faire sur le produit.

La premier constat que vous faites : vous ne pouvez pas vendre votre produit au prix de celui en boutique. Pourquoi? Parce que les maisons d’éditions on le pouvoir de la quantité. En impression, plus vous imprimez en grande quantité, plus le tarif à l’unité est bas. Sauf que ça ne veut pas dire que vous êtes capables d’absorber les frais de départ.

Alors, si on décide d’aller pour une plus petite quantité, le prix par unité sera plus haut. Ce qui veut dire que soit votre prix sera plus élevé, soit votre marge de profit deviendra moins intéressante.

 

La gestion d’espace

 Un autre point intéressant à considérer : la gestion de votre espace pour entreposer vos produits. Toujours avec l’exemple des cahiers : vous avez décidé d’imprimer 500 cahiers de deux modèles différents. Donc, vous aurez 1000 cahiers à entreposer chez vous. Si vous habitez dans une immense maison qui vous offre tout l’espace nécessaire, c’est parfait!

Mais si vous logez dans un 4 1/2, il risque d’y avoir un problème (surtout si vous cohabitez). Il sera important de considérer un endroit pour déposer les produits le temps qu’ils se vendent. Par expérience personnelle, ça ne se vend pas en criant ciseaux.

 

Et l’envoi des produits

Il y a aussi toute une gestion d’envoi des produits à votre client. Si vous les remettez en main propre, vous vous sauvez un certain casse-tête. Néanmoins, avec l’ère du Web, il est possible d’avoir des clients partout dans le monde. N’oubliez pas de considérer le moyen d’envoi de vos produits. Assurez-vous d’avoir les bon contenant pour le transport, car nous ne souhaitez pas que vos cahiers soient pliés ou que vos tasses arrivent en mille morceaux.

Une validation s’impose

À la lumière des différents points suggérés, je propose de faire une validation de marché avant de créer le produit. La validation peut se faire facilement par un sondage auprès de vos clients. Faites attention de bien cibler vos questions, afin de ne pas avoir un faux oui (un oui emballé à l’idée de le faire, mais pas prêt à investir).

 

La pré-vente

Vous êtes vraiment certaine de votre produit et de son marché mais l’investissement monétaire vous cause de maux de tête? Pensez à une prévente. C’est une belle alternative pour s’éviter les tracas du paiement relié à la création du produit et une façon subtile de voir si le produit fonctionne ou pas.

 

La version ebook

Enfin, une autre alternative de tester votre marché pour les cahiers d’exercices et les livres, c’est le ebook. La voie électronique est beaucoup moins coûteuse et peut valider si vous avez un marché propice à votre produit. Certaines de mes clientes on tenté l’expérience et la vente de version papier fût vraiment concluante. Le produit existait, il se vendait bien en ebook, donc il fût un succès en version papier.

 

Je sais à quel point il est peut être emballant de créer un produit en vrai. J’ai probablement la même fébrilité que mes clientes quand je vais en impression (et surtout quand je vois le produit final). L’idée ici n’est pas d’empêcher ce plaisir, mais de bien mesurer les risques afin d’éviter la déception. Car, en bout ligne, l’important c’est d’avoir du plaisir dans la création de services ou de produits pour nos clients.

By | 2018-04-25T12:59:21+00:00 avril 25th, 2018|branding|0 Comments

About the Author:

iMel croit que chaque femme se doit d’être pour faire briller ses couleurs. Ainsi, chacune peut inspirer les autres à afficher leur vraie nature. C’est avec créativité, empathie et beaucoup de plaisir à vous connaître qu'elle met en image vos plus belles idées afin de permettre à votre entreprise d’être vue et reconnue.

Leave A Comment